Actualités
Le guide Hachette des vins
GUIDE HACHETTE DES VINS 2014


 

MAISON FREDERIC MAGNIEN

Gevrey-Chambertin Lavaut-Saint-Jacques Premier Cru 2011

Après avoir travaillé quatre ans sur le domaine de son père Michel, puis exercé un an dans des vignoble du Nouveau Monde (Californie, Australie) et passé un diplôme d'œnologie à Dijon, Frédéric Magnien a lancé en 1995 sa maison de négoce. Le Guide est témoin de son parcours fulgurant : en une décennie, cinquante entrées dont trente-deux en grand cru, avec huit coups de cœur ! En gevrey, le palmarès est identique à celui de l'année précédente. Ce 1er cru s'ouvre sur des notes boisées appuyées qui laissent percer à l'aération des parfums de cerise noire, de groseille et de cassis confituré. L'attaque est suave, dans le même registre fruité et boisé, et la bouche fraîche, plus tannique en finale. A déguster à partir de 2015.
 

Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2011

Le village obtient la même note pour ses arômes de framboise et pour son palais rond et plein. Si ces 2011 n'ont pas une grande étoffe, ils satisferont néanmoins ceux qui trouvent les gevrey trop revêches dans leur jeunesse. Les Vieilles Vignes pourront paraître à table dès 2014.

  

Chambertin Clos-de-Bèze Grand Cru 2011 *

Vinificateur de talent et fils de Michel, avec lequel il élabore les vins du domaine familial, Frédéric Magnien a créé une affaire de négoce en 1995 : 21 fûts au départ, un millier aujourd'hui. C'est avec sa casquette de négociant qu'il signe son Clos-de-Bèze. Le 2011 est un vin bien dans le style de la maison, à la fois puissant et élégant. Il se présente dans une tenue pourpre intense et profonde. Fermé au premier nez, dominé par le merrain, il s'ouvre à l'aération sur des notes de fruits rouges à l'alcool, de violette et d'épices douces. La bouche se montre riche, dense, généreuse, bâtie sur des tanins vigoureux mais fins et sur un noble boisé. Un grand cru au caractère bien trempé comme il se doit, qui s'affinera avec le temps : au moins six à huit ans de garde sont recommandés.  

 

Morey-Saint-Denis Clos Ruchots Premier cru 2011 *

Frédéric Magnien est un enfant du pays, et le morey, même avec sa casquette de négociant, lui est familier. Il propose ici un vin pourpre intense, au nez élégant de santal et de mûre, long plein et généreux en bouche, épicé et finement tannique. A servir dans les trois ans à venir sur un escarboeuf.

 

Chambolle-Musigny Vieilles Vignes 2011 **

Si ce n'est pas lui, c'est son voisin... Frédéric Magnien est un fin vinificateur de chambolle et l'une des valeurs sûres de l'appellation : après deux étoiles obtenues pour son 1er cru Borniques l'an dernier, c'est au tour de son "simple" village né de vieux ceps encore flamboyants à en juger par le résultat, de décrocher la mention "remarquable". Ses arguments : une superbe robe violine, un nez complexe et élégant de violette, de fruits rouges et de crème de café, un palais non moins gracieux, à la fois charnu, frais (pointe saline) et d'une grande finesse tannique. Un chambolle pur jus en somme, aérien et de belle garde.
 

Chambolle-Musigny Charmes Premier Cru Vieilles Vignes 2011 *

Franc, fruité et bien charpenté, obtient une étoile.

 

Chambolle-Musigny Borniques Premier Cru 2011 *

Obtient une étoile pour sa fraîcheur et sa finesse. 

 

Bonnes-Mares Grand Cru 2011 *

La parcelle que vinifie Frédéric Magnien avec sa casquette de négociant possède la particularité de se situer le long du Clos de Tart, donc du côté de Morey-Saint-Denis exclusivement, sur un terroir de terres blanches. Cela donne en 2011 un vin à la robe violacée, au nez complexe et mûre, de fruits rouges et de boisé toasté, relayé, avec quelques notes épicées et réglissées en plus, par une bouche ample et bien équilibrée entre son côté tendre et sa fraîcheur, aux tanins bien dessinés, annonciateurs d'une belle capacité de garde de cinq à sept ans.

 

Côte de Nuits-Villages Croix-Violette 2011

C'est avec sa casquette de négociant que Frédéric Magnien propose cette Croix-Viollette bien sous tous rapports. Robe élégante et brillante, couleur rubis, nez pur et frais, fruité à souhait (cerise, cassis) et un rien épicé, bouche tout aussi expressive, tonique grâce à une fine acidité et bien balancée entre tanins serrés et boisé ajusté : un vin harmonieux, à servir dans un an ou deux sur une viande blanche ou une volaille.

 

 

DOMAINE MICHEL MAGNIEN

 

 

 

Gevrey-Chambertin Seuvrées Vieilles Vignes 2011 *

Michel Magnien a considérablement agrandi le domaine familial entre 1967 et la fin des années 1980. Son fils Frédéric, qui élabore depuis plus de vingt ans les vins de l'exploitation, dispose de 19 ha. Que ce soit sous le statut de négociant ou comme vigneron, il s'affirme comme une valeur sûre de la Côte de Nuits. Pas moins de cinquante-trois entrées sous l'étiquette de son père, et neuf coups de cœurs ! Parmi ces derniers, le millésime 2005 de ce climat des Seuvrées - vaste rectangle de vignes situé sous la RD974 à la lisière de Morey. Grenat foncé, le 2011 offre un nez intense et surmûri mêlant la framboise et la fraise à un boisé vanillé. Souple, rond, charnu, ce joli village pourra passer à table dès l'an prochain, servi sur un bœuf bourguignon.

 

Charmes-Chambertin Grand Cru 2011 **

Frédéric Magnien, fils de Michel, exploite 28 ares de ce grand cru, avec lesquels il signe des cuvées d'une constance remarquable en qualité. Le 2011 s'inscrit dans la lignée des meilleurs millésimes élaborés sous l'étiquette charmes. Un vin grenat intense au nez "cerise +++", écrit un dégustateur, quelques notes douces de caramel en complément. La bouche, tout aussi fruitée, s'ouvre sur une impression de fraîcheur et de netteté, puis affiche beaucoup de consistance et de concentration, dynamisée de bout en bout pas une fourgue pleine de jeunesse. Du "potentiel+++" également : prévoyez cinq à dix ans avant de déguster ce vin de haute expression.

 

Clos-de-la-Roche Grand Cru 2011 *

Les 39 ares du domaine sont situés à droite des Fremières, au centre du Clos, dans la partie historique la plus connue. Ils ont donné naissance à un 2011 au nez encore jeune, sur le noyau et quelques notes végétales, et à la bouche généreuse et longue, charpentée par des tanins vigoureux, ce qui est typique de ce grand cru réputé pour être le plus massif de Morey-Saint-Denis. On devra donc patienter au moins quatre ou cinq ans pour que l'ensemble s'arrondisse; on lui réservera alors une viande goûteuse, un pintade aux raisins par exemple.

 

 

Clos-Saint-Denis Grand Cru 2011

L'une des valeurs sûres de l'appellation, déjà titulaire de plusieurs coups de cœur. A sa tête, Frédéric Magnien, fils de Michel, qui conduit un vignoble de 19 ha, dont 14 ares dédiées à ce grand cru. Le vin affiche, comme souvent au domaine, un caractère bien trempé. Paré d'une robe pourpre intense, le 2011 livre un nez expressif et frais de cassis et de cerise, agrémenté d'une jolie pointe de menthol et de moka héritée du boisé. Structuré, puissant, à la fois charnu et austère, le palais est qualifié de "moderne dans sa typicité". On laissera vieillir ce trois ou quatre ans au moins pour qu'il s'adoucisse, et on pourra l'encaver bien plus longtemps.

 
Frédéric MAGNIEN
26 rte Nationale

21220 MOREY SAINT DENIS
Tél : 03 80 58 54 20
Fax : 03 80 51 84 34

COPYRIGHT 2004-2005 | www.frederic-magnien.com | MENTIONS LEGALES | PLAN DU SITE

L'abus d'alcool est dangereux pour la sant√© - consommer avec modération